Tout ce qu’il faut savoir sur le système antiblocage de roue baptisé freinage ABS

Si à son arrivée sur le marché de l’automobile l’ABS représentait un argument de vente pour les constructeurs automobiles et une réelle évolution en termes de sécurité dans la tête des automobilistes, aujourd’hui le freinage abs est devenu la norme et on n’y fait quasiment plus attention. Certains d’entre vous seront donc peut-être contents de lire un petit rappel sur l’intérêt de ce système de freinage et la façon dont il fonctionne.

A quoi sert le système abs ?

L’ABS a pour but d’éviter le blocage des roues pendant un freinage intense. Vous vous demandez pourquoi ? Tout simplement parce que lorsque vous appuyez de toutes vos forces sur la pédale de frein dans une situation d’urgence, sans ABS les quatre roues se bloqueraient et perdraient 90% de leur adhérence. Grâce à l’ABS vous allez pouvoir continuer à diriger votre voiture lors d’un freinage critique ce qui augmente vos chances d’éviter un obstacle et de garder le contrôle de votre véhicule.

Quand est apparu l’ABS ?

Il faut savoir que cette technologie a d’abord été développée au début du XXe siècle dans l’univers ferroviaire puis adaptée aux avions. Après de multiples tentatives de développement plus ou moins fructueuses dans le domaine de l’automobile, c’est finalement la firme allemande Bosch qui va breveter “l’antiblokiersystem” en 1936. Mais il faudra attendre le début des années 70 pour voir apparaître la version électronique du freinage ABS qui fonctionnait jusqu’alors à l’hydraulique. La première voiture à le proposer en option fut la Mercedes Classe S en 1978 mais c’est la Ford Scorpio qui fut la première à en être équipée de série en 1985.

Ford Scorpio 1985

Le principe de fonctionnement de l’ABS.

Avant que des systèmes ABS n’équipent nos voitures, certains conducteurs appliquaient en cas de nécessité absolue le freinage par pompage qui consiste à freiner par impulsions répétées sur la pédale de frein. On appuie un coup sec puis on relâche, et ainsi de suite. Aujourd’hui on peut solliciter à fond la pédale de frein et le système de sécurité active ABS se charge de gérer la pression de freinage pour éviter tout blocage. C’est ce qui explique la sensation de vibration dans la pédale ressentie par le conducteur.

Les pièces qui composent le système ABS.

Système ABSIl existe bien entendu différentes déclinaisons développées au fil du temps par les constructeurs automobiles, mais tous ces systèmes de freinage ont en commun trois composants principaux. Il y a les capteurs de vitesse des roues qui permettent d’évaluer en temps réel la vitesse de rotation, l’unité électronique de commande qui traite les informations provenant des capteurs et actionne les unités hydrauliques qui agissent directement pour relâcher la pression des plaquettes de frein sur les disques.

2 réflexions au sujet de « Tout ce qu’il faut savoir sur le système antiblocage de roue baptisé freinage ABS »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *