Archives pour la catégorie Entretien de votre voiture

Comment nettoyer le moteur de sa voiture ?

moteur automobileImpuretés, résidus de feuilles ou de boue… au fil du temps, le moteur d’une voiture devient la proie de nombreuses saletés qui risquent, à la longue, de compromettre son bon fonctionnement. N’attendez pas que le moteur de votre voiture soit encrassé pour le nettoyer. Environ tous les deux ans, armez-vous d’une brosse, de produits d’entretien et d’un pistolet à pression, et attelez-vous au nettoyage du moteur de votre voiture ! Voilà quelques conseils pour un résultat impeccable.

Quand nettoyer le moteur de sa voiture ?

La fréquence de nettoyage du moteur de votre voiture dépend en partie de l’usage que vous faites du véhicule. Notamment, si vous roulez quotidiennement sur de courtes distances, il se salira plus rapidement que si vous accomplissez chaque jour de longs trajets. En effet, en ne parcourant que quelques kilomètres, vous ne laissez pas au moteur, le temps d’atteindre sa bonne température de fonctionnement. Le processus de combustion est alors perturbé et, au fil du temps, le moteur risque de s’encrasse. Une fumée malodorante, des fuites d’huile ou de liquide de refroidisseur, mais aussi une surconsommation de carburant sont autant de signes qui doivent vous inciter à entreprendre le nettoyage de votre moteur. D’une façon générale et même en l’absence de ces indices, il est conseillé de nettoyer son moteur tous les 50.000 kilomètres.

moteur voiture

Comment nettoyer son moteur

Si le moteur de votre voiture n’est pas très encrassé, il vous suffira d’un peu d’eau savonneuse et d’une éponge pour le nettoyer. Mais pour les parties les plus sales, vous aurez besoin d’un dégraissant chimique, à appliquer à l’aide de gants. Dans ce cas, il est particulièrement recommandé d’effectuer au préalable, un nettoyage sous pression, afin de bien éliminer les dépôts de graisse ou de crasse les plus persistants. Laissez poser le produit environ 10 minutes avant de procéder au rinçage soigneux de toutes les pièces du moteur. N’oubliez pas de bien surélever votre voiture afin de pouvoir atteindre l’intégrité du moteur, d’autant plus que les pièces les plus encrassées sont généralement celles qui se trouvent dans la partie inférieure.

nettoyage moteur voiture

Nettoyage du moteur de la voiture, les règles à suivre

Attention, pour assurer un nettoyage efficace à votre moteur sans risquer de l’abîmer, ou de vous blesser vous-même, vous devez suivre certaines règles. La toute première recommandation est de porter des gants, mais aussi, au besoin, un masque et des lunettes de protection. La deuxième consiste à attendre que le moteur soit complètement refroidi avant de commencer les opérations de nettoyage. Pensez également à protéger toutes les parties électroniques à l’aide d’un film en plastique, car le contact avec l’eau pourrait les détériorer. C’est également le cas du réservoir contenant le liquide de frein. Enfin, rappelez-vous de ne jamais tenter d’éliminer des taches ou résidus d’huile avec de l’eau, sous peine de déclencher un mécanisme de corrosion du bloc moteur.

Quelle huile pour protéger au mieux votre moteur ?

remplir huile moteur autoLorsque l’on parle d’huile moteur, la plupart des gens ont en tête sa principale mission qui consiste à refroidir le bloc moteur. Pas question en effet de laisser grimper la température, cela créerait inévitablement de gros problèmes, d’où l’importance de régulièrement vérifier le niveau d’huile et de respecter le rythme des vidanges moteur préconisé par le constructeur. Mais le rôle de l’huile ne se limite pas à réguler la température puisqu’elle va également :

  • garantir l’étanchéité et éviter l’intrusion de particules pour que le bloc moteur reste parfaitement propre
  • limiter le phénomène de friction qui détériore de nombreuses pièces et accélère l’usure générale
  • éviter que la corrosion s’installe dans le moteur

Pas question de choisir l’huile moteur à la légère, voici les paramètres à prendre en compte :

L’indice de viscosité

Quand on met en route le moteur, l’huile est inévitablement froide ce qui limite sa capacité à circuler facilement dans le moteur. L’indice de viscosité est exprimé par deux chiffres séparés d’un W. Plus le premier chiffre est petit, plus l’huile est liquide à froid et plus elle va circuler rapidement au démarrage. Le second chiffre exprime la viscosité de l’huile lorsque le moteur est monté en température. Plus il est élevé, plus l’huile est épaisse et visqueuse ce qui améliore l’étanchéité. En choisissant un second chiffre plus petit, on favorise la réduction des frottements et l’économie de carburant. Tout est affaire d’équilibre et de conditions. On ne choisira pas la même huile si on vit au sud de l’Espagne ou en Finlande. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel.

La vidange de l'huile, une étape indispensable de l'entretien auto

Le type de véhicule et son utilisation

Il existe des huiles moteur spécifiques pour les différents types de motorisation (diesel, essence, turbo). Certains produits sont également plus adaptés à une conduite citadine ou aux trajets autoroutiers. Le moteur n’est en effet pas sollicité de la même façon.

contrôle du niveau d'huil de la voiture

L’huile de synthèse

C’est l’huile moteur qui offre les meilleures garanties, notamment car c’est celle dont l’écart de performance entre la viscosité à froid et à chaud est le plus réduit. Son efficacité à froid permet aussi de faire des économies de carburant et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre qui sont particulièrement importantes lors des premiers kilomètres après le démarrage. C’est donc l’huile à privilégier pour toutes les voitures modernes et pour les automobilistes qui circulent beaucoup en agglomération avec une conduite marquée par de nombreux arrêts et démarrages. Autre atout de l’huile synthétique, elle contient des additifs afin de la rendre plus spécifique, par exemple pour lutter contre la corrosion ou pour s’adapter à un moteur turbo.

Huile moteur voiture

L’huile semi-synthétique

Il s’agit d’un mélange d’huile minérale et d’huile synthétique dont la part ne dépasse pas 30 %. Elle offre un bon niveau de performance et c’est le meilleur rapport qualité/prix que l’on puisse trouver. Par contre elle a une durée de vie moins longue que l’huile de synthèse et il faudra faire des vidanges plus souvent.

L’huile minérale

Elle est produite à partir de pétrole brut raffiné, c’est l’huile que l’on utilisait avant le développement de l’industrie de la chimie et l’apparition des huiles de synthèse. Elle présente la spécificité d’être monograde, c’est-à-dire qu’elle offre des performances à froid et à chaud très différentes ce qui n’est pas bon pour le moteur. Afin de corriger cela, on lui ajoute aujourd’hui des additifs, mais elle reste cependant d’une moindre qualité. Seul avantage, son prix est nettement plus bas que celui des huiles moteur synthétiques. Pas question de l’utiliser pour une voiture moderne, elle sert uniquement pour les vieux moteurs qui ne peuvent recevoir d’huile de synthèse.

Les huiles minérales sont réservées aux vieux moteurs

Quelle huile choisir ?

Penchez-vous sur le carnet d’entretien de votre auto et vous y trouverez les recommandations du constructeur concernant le type d’huile qui convient le mieux à votre moteur. N’oubliez pas qu’en optant pour une huile haut de gamme plus chère à l’achat, vous allongez la durée de vie de votre moteur.

Comment conserver une belle carrosserie et garder sa voiture comme neuve

Vous avez beau prendre soin de votre voiture, la nettoyer régulièrement, vous trouvez que la carrosserie de votre voiture s’est abîmée et ne fait plus très récente depuis ces derniers temps ! Avant d’envisager de la faire repeindre entièrement, ce qui représente un coût financier, vous pouvez d’abord commencer par assurer sa rénovation en trois étapes.

1. Un nettoyage scrupuleux pour commencer

Nettoyer à fond puis minutieusement votre voiture. Pour rénover une carrosserie passée par le temps, il importe tout d’abord de la débarrasser de toutes les saletés et impuretés qui l’empêchent de briller de tous ses feux. Après un passage obligatoire par le jet du tuyau d’arrosage, servez-vous d’un gant en microfibres afin de ne pas rayer une carrosserie déjà suffisamment mise à l’épreuve par l’usure, les intempéries, la pollution… Servez-vous du produit vaisselle pour faire disparaître les taches les plus récalcitrantes (sauf le goudron qui partira mieux avec du White Spirit) et du vinaigre pour venir à bout des insectes collés ici et là. Procédez toujours du haut vers le bas, et n’oubliez pas de remplir deux seaux d’eau (l’un pour le lavage, l’autre pour le rinçage).

nettoyage carrosserie

2. Opération polish pour mettre en valeur votre véhicule

Maintenant que votre carrosserie est propre, vous pouvez entreprendre de la faire briller comme un sou neuf. Servez-vous de polish, un produit qui va agir en éliminant une couche superficielle de vernis afin de purifier la peinture de tous les défauts qui ont pu s’accumuler au fil du temps (rayures, décolorations…) Attention : pour ne pas abîmer une carrosserie qui n’est plus toute récente, choisissez un Polish adapté aux surfaces les plus délicates, avec un effet abrasif limité. Vous pouvez réaliser à la main le polissage de votre carrosserie, mais aussi opter pour la location d’une polisseuse. Non seulement cet appareil vous permettra de réaliser un polissage régulier et efficace de votre carrosserie, mais il vous servira également à appliquer une couche de cire qui fixera les polymères du Polish pour un fini impeccable et destiné à durer dans le temps.

polish carrosserie voiture

3. Les petits plus qui font la différence

Nettoyée, astiquée, lustrée, votre carrosserie a déjà un aspect bien différent… Cependant, il vous reste encore quelques petits gestes à effectuer pour obtenir une carrosserie rénovée jusque dans ses moindres détails. Par exemple, malgré tous vos efforts, il reste forcément des défauts, comme des éclats de peinture envolés d’une portière ouverte un peu trop brusquement, des rayures plus profondes que les autres… Afin d’éviter que la rouille ne s’invite sur votre carrosserie, procurez-vous un spray antirouille ainsi qu’un stick de peinture. Vaporisez le premier sur le métal apparent, laissez sécher, puis appliquer le deuxième, en l’appliquant minutieusement avec un petit pinceau. Votre carrosserie est métamorphosée !

carrosserie brillante rénovée

N’oubliez pas de continuer à lui assurer un entretien régulier afin de l’aider à rester au mieux de sa forme !

Le permis de conduire à points

Tout ce qu’il faut savoir sur le permis de conduire à points.

Cela peut vous paraître difficile à croire si vous êtes trop jeune pour avoir conduit dans les années 80, mais à cette époque on n’attachait pas autant d’importance à la sécurité routière. Les choses ont beaucoup évolué depuis, avec notamment, l’apparition du fameux « permis à points » qui a été mis en place dans de nombreux pays afin de renforcer la sécurité routière en Europe. Ce permis très novateur à l’époque entra en vigueur en France le 1er juillet 1992, et dès cette date il s’appliqua à l’ensemble des permis de conduire, y compris ceux obtenus avant le 1er juillet 1992. Il vise à rendre les conducteurs plus responsables en leur attribuant un capital de points qui diminue à chaque infraction.

Les retraits de point.

Il existe beaucoup d’infractions au Code de la route qui peuvent donner lieu à un retrait de point, il est donc difficile de toutes les citer. Sachez cependant que le retrait peut aller d’un à six points pour les infractions les plus graves et que le conducteur reçoit l’information concernant un retrait de point par courrier. Voici quelques exemples :
– retrait de six points : conduite avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g / litre de sang, excès de vitesse supérieur à 50 km/h, conduite sans permis de conduire valide…
– retrait de quatre points : excès de vitesse égal ou supérieur à 40 km/h et inférieur à 50 km/h, refus de priorité, non-respect d’un feu ou d’un stop.

Il faut également préciser que dans le cas où les forces de l’ordre constateraient plusieurs infractions à la fois, le maximum de point pouvant être retiré est de huit.

Et si je perds tous mes points ?

Si votre solde de points arrive à zéro, votre permis est invalidé et vous n’avez plus la possibilité de conduire. Vous en êtes informé par lettre recommandée avec accusé réception. Dans ce courrier vous trouverez l’historique des retraits de points vous ayant conduit à cette situation, l’annonce de l’invalidité de votre permis et une demande officielle de restitution dudit permis auprès de la préfecture de votre lieu de résidence. Attention, vous disposez alors de 10 jours après la réception de la lettre pour remettre votre permis.

Le retrait de permis induit automatiquement une interdiction de conduire tout véhicule nécessitant un permis pendant une durée de six mois, ce délai pouvant être allongé à un an si le retrait arrive moins de cinq ans avant un précédent retrait.

Comment récupérer des points ?

Il y a deux façons de faire remonter son capital de point. La première, c’est la récupération automatique qui intervient au fil du temps lorsque le conducteur ne commet pas de nouvelles infractions. Les points sont récupérés six mois après pour une infraction avec le retrait d’un seul point, et après deux ans pour les infractions de 1e, 2e et 3e classe. Dans tous les cas, le conducteur récupère ses douze points après 3 ans sans infraction entraînant un retrait de points.
L’autre façon de récupérer des points, c’est d’effectuer un stage de récupération qui octroie 4 points. À noter, il faut attendre au moins un an entre deux stages.

Il ne faut pas confondre bougies de préchauffage et bougies d’allumage.

Vous ne connaissez pas la différence entre les bougies d’allumage et les bougies de préchauffage ? C’est très simple, les premières équipent les véhicules à essence tandis que les secondes sont réservées aux voitures diesel. Les premières produisent une étincelle quand les secondes font grimper la température. Si vous avez déjà conduit une voiture diesel, vous avez remarqué qu’avant de démarrer il faut attendre l’extinction du voyant de préchauffage.

voyant bougie de préchauffage

Pourquoi faut-il préchauffer un moteur diesel ?

Comme vous le savez certainement, ce qui produit l’énergie nécessaire pour faire tourner un moteur de voiture, c’est la combustion d’un mélange d’air et de gazole qui ne peut s’opérer qu’avec une température supérieure à 700 °C. C’est là que les bougies de préchauffage interviennent en élevant la température pour permettre à votre voiture de démarrer. Dès que le voyant de préchauffage s’éteint, c’est que la température requise est atteinte ; les bougies ont fait leur boulot et vous pouvez actionner le démarreur. Que se passe-t-il lorsque l’on tente de démarrer à froid ? Le moteur a du mal à se lancer et s’il y parvient la combustion du gasoil sera incomplète ce qui va vous faire consommer plus de carburant pour rien et émettre davantage de gaz particulièrement toxiques pour l’environnement.

Le post-chauffage des moteurs diesel.

Depuis environ une vingtaine d’années, les bougies de préchauffage ne se contentent plus d’assurer un démarrage efficace, elles vont également aider le moteur à monter en température pour atteindre le plus rapidement possible des conditions optimales de fonctionnement. C’est ce que l’on appelle le post-chauffage et cela a permis de réduire les émissions nocives des véhicules sur les premiers kilomètres parcourus qui sont les plus polluants.

Quand faut-il changer vos bougies de préchauffage ?

Difficile de donner un kilométrage puisque l’usure de vos bougies de préchauffage n’est pas la même selon les marques. De plus, elle va varier énormément pour chaque automobiliste en fonction du nombre de démarrages quotidiens ou hebdomadaires. Les conditions climatiques, de la région dans laquelle on vit, ont également un impact, car plus il fait froid, plus les bougies sont sollicitées. Sachez que l’on parle généralement d’une durée de vie de 120 000 Km. Dans tous les cas, si vous constatez un allongement de la durée de préchauffage, des démarrages de plus en plus difficiles ou une surconsommation inexpliquée, c’est certainement le moment de les changer.

bougie de préchauffage usée

Est-il possible de remplacer ses bougies de préchauffage soi-même ?

Aucun problème, c’est même une opération relativement simple, à condition d’avoir une clé à bougie et de savoir où elles se situent sur votre véhicule. Vous trouverez forcément toutes les informations nécessaires sur internet pour votre modèle de voiture. N’oubliez pas qu’il est impératif de changer l’ensemble des bougies (en général il y en a 4) même si une seule s’avère défectueuse pour ne pas créer de problème de déséquilibre entre les cylindres.

Bougies d’allumage, et si vous les changiez vous-même ?

Première chose à savoir, les bougies d’allumage équipent uniquement les voitures à essence. Pour les diesel il s’agit de bougies de préchauffage. Si on parle de bougies d’allumage, c’est tout simplement parce qu’elles servent à mettre le moteur en route et à le maintenir en fonctionnement en générant une puissante étincelle dans la chambre de combustion. Il y en a en principe dans une par cylindre, mais il existe aussi sur certains véhicules des cylindres qui fonctionnent avec deux bougies chacune.

bougie d'allumage

Le fonctionnement des bougies de voiture essence.

L’étincelle de vos bougies de voiture est obtenue par la création d’un arc électrique d’environ 10 kilovolt. L’étincelle doit se produire au moment précis où le piston atteint son point haut, car c’est là que le mélange air/carburant est optimal. L’allumage doit donc être parfaitement synchronisé pour garantir un bon fonctionnement du moteur.

Les bougies défectueuses.

Il ne faut pas oublier que les bougies de voiture sont des pièces d’usure extrêmement sollicitées puisqu’elles sont en fonctionnement tout le temps où le moteur est en marche. Première cause de mauvais fonctionnement, l’encrassement des bougies qui peut avoir des conséquences néfastes à plusieurs niveaux. Outre des difficultés pour démarrer la voiture, un allumage défaillant va provoquer une augmentation de la consommation ainsi que des rejets de gaz polluants. Les performances du moteur vont également s’en trouver modifiées, et pas dans le bon sens évidemment.

bougie d'allumage usées

Quand faut-il changer ses bougies ?

Le plus simple pour répondre à cette question est de se reporter au carnet d’entretien du véhicule fourni par le constructeur. En moyenne, on considère que la durée de vie des bougies d’allumage est de 90000 Km mais en réalité cela peut aller de 30000 à 120000 Km. De nombreux paramètres tels que le type de conduite, les trajets parcourus (ville, autoroute) et la qualité du carburant ont un réel impact. L’idéal est de vérifier leur état régulièrement ou de demander à votre garagiste de le faire à chaque révision. Il est important de préciser que lorsqu’une bougie est défaillante, il faut alors toutes les remplacer pour ne pas risquer de créer ce que l’on appelle un déséquilibre d’allumage.

Le prix des bougies d’allumage.

On peut trouver des premiers prix d’une qualité correcte dès 5 € la bougie. Mais certaines voitures nécessitent des bougies spécifiques et les tarifs peuvent alors atteindre 15 € l’unité.

Changer ses bougies soi-même.

Si vous faites partie des bricoleurs qui aiment bien sortir leur caisse à outils pour entretenir eux-mêmes leur voiture, sachez que le remplacement des bougies d’allumage est une opération accessible, mais qui requiert tout de même une clé à bougie. En fonction du modèle de voiture, l’accès aux bougies est plus ou moins facile, n’hésitez pas à demander des informations sur les forums auto par exemple, d’autres automobilistes se feront certainement un plaisir de vous répondre si vous n’êtes pas certain de la démarche à suivre. Dans tous les cas assurez-vous d’acheter des bougies parfaitement compatibles, il en existe en effet de toutes sortes avec des longueurs de culot ou des indices thermiques variés.

L’équilibrage des roues, une opération incontournable pour votre sécurité et pour prendre soin de vos pneumatiques

Vous ressentez des petites vibrations inhabituelles dans le volant ou au niveau des sièges arrière sans aucun bruit particulier ? Cela peut être un problème d’usure de pneumatiques. Mais s’ils sont en bon état, c’est peut-être tout simplement une question d’équilibrage des roues.

En quoi consiste l’équilibrage des roues ?

C’est une opération dont l’objectif est de s’assurer que le poids de la roue est réparti de façon parfaitement uniforme sur toute sa circonférence afin que la rotation ne subisse pas de forces parasites. Pour cela, on place ce que l’on appelle des masses d’équilibrage le long de la jante. Vous avez certainement déjà vu sur votre voiture ces petits contrepoids en acier qui ont plus ou moins la taille d’un timbre poste. A eux seuls, ils peuvent résoudre votre problème de vibrations.

usure peneu

Quand faut-il faire équilibrer ses roues ?

Si vous avez un doute, n’attendez pas que le problème s’aggrave, allez vite chez votre garagiste pour effectuer un contrôle. L’équilibrage est une étape incontournable que tout professionnel de l’automobile ne manquera pas d’effectuer à chaque changement de pneumatiques. Pas question d’envisager d’apprendre à faire cette opération soi-même, elle requiert en effet une machine bien spécifique qui doit être parfaitement calibrée.

machine equilibrage pneus

Source : www.corghi.com

Quels sont les risques d’un mauvais équilibrage des pneus ?

Une roue mal équilibrée dont la rotation ne se fait pas parfaitement autour de son axe va tout simplement accélérer l’usure du pneu dont la durée de vie va nettement diminuer. La bande de roulement va se dégrader de façon irrégulière ce qui détériore la tenue de route. Enfin, les vibrations occasionnées peuvent provoquer une usure prématurée de certains composants du train avant ou du train arrière.

Le réglage du parallélisme, un paramètre à prendre très au sérieux.

Une voiture, cela requiert un certain entretien. Il y a les révisions classiques que l’on confie généralement à son garagiste mais il ne faut pas hésiter à effectuer soi-même des contrôles visuels de certains éléments pour évaluer une éventuelle usure prématurée, une panne ou un risque pour la sécurité. C’est par exemple le cas des plaquettes de frein, des niveaux d’huile ou de l’usure des pneumatiques. Et puis il y a des opérations plus complexes que certains automobilistes qui disposent de bonnes connaissances en mécanique et qui sont bricoleurs peuvent effectuer eux-mêmes. C’est le cas du réglage du parallélisme. Si vous n’avez aucune idée de ce que cela veut dire, nous allons vous expliquer en quoi cela consiste. Mais surtout, confiez cette opération à un expert, il en va de votre sécurité.

parallélisme

Qu’est-ce que le parallélisme d’une voiture ?

Beaucoup de gens confondent géométrie et parallélisme auto. Le réglage du parallélisme est en fait un des paramètres de la géométrie du véhicule. Il consiste à effectuer le réglage de l’alignement des roues de la voiture en prenant en compte l’usure des pneus et les préconisations du constructeur. Les roues se retrouvent alors parfaitement parallèles les unes aux autres.

Quels sont les conséquences d’un parallélisme défaillant ?

Lorsque le parallélisme des roues n’est pas parfait, des frottements vont se produire au niveau des pneus et ceux-ci vont subir une usure prématurée qui va engendrer des frais supplémentaires et dégrader la tenue de route. La consommation de carburant va également augmenter du fait d’une résistance au roulement accrue. Autre point négatif, certaines pièces mécaniques du train roulant vont subir des tensions inhabituelles et s’user plus vite. Mais le plus grave c’est que le comportement routier de votre véhicule va s’en trouver affecté avec notamment des modifications de trajectoire dans les virages qui peuvent être source d’accident.

Quand doit-on faire régler le parallélisme ?

Plusieurs signaux doivent attirer votre attention :
 Votre voiture ne roule plus parfaitement droit en ligne droite.
 Votre voiture tient moins bien la route.
 Vous constatez que vos pneus s’usent très vite et de façon irrégulière.
 Votre volant est légèrement décalé à droite ou à gauche quand vous roulez droit.
Nous vous recommandons de faire vérifier le parallélisme par un professionnel de l’automobile lorsque votre voiture a subi un choc et bien entendu à chaque changement de pneumatiques.

Tout ce qu’il faut savoir sur le filtre à particules.

A moins de ne jamais allumer la télévision, de ne pas lire les journaux ou de ne pas discuter avec vos voisins, vous n’avez pu passer à côté de l’épisode de pollution aux particules fines qu’une bonne partie de notre pays a subi fin 2016 et début 2017. Ces particules sont dites fines car leur taille est inférieure à 0,25 micromètres, elles sont présentes en quantité variable dans l’atmosphère et elles proviennent en grande partie de l’activité humaine, notamment des moteurs de voiture et en particulier des moteurs diesel. C’est pour cela que depuis 2011 tous les véhicules diesel neufs doivent être équipés du fameux FAP, le filtre à particules.

fumée d'échappement

Comment fonctionne le filtre à particules des voitures ?

Comme vous l’avez compris, le filtre à particules sert à réduire le taux de particules rejetées dans les gaz d’échappement des moteurs diesel. Il est situé juste après le catalyseur (pour en savoir plus sur le catalyseur, cliquez ici) qui a lui pour vocation de transformer les gaz d’échappements pour les rendre moins polluants, mais il reste encore de nombreux résidus de combustion qui sont un poison pour l’environnement. C’est là qu’intervient le FAP en les collectant.

La régénération du FAP.

Afin de ne pas risquer le colmatage du FAP au fil des kilomètres, il a été conçu pour se régénérer de façon passive grâce à la température élevée de la ligne d’échappement qui va brûler les particules qui auront été retenues par le filtre. Mais cela n’est possible que sur autoroute à vitesse élevée quand la température atteint les 550 °C. Il reste donc la problématique des courts trajets en ville ou à basse vitesse car il faut savoir qu’à une vitesse de 50 Km/h, la température des gaz d’échappement ne dépasse pas les 150 °C ce qui est largement insuffisant. Dans ce cas, le calculateur de la voiture va détecter que le FAP est en train de s’encrasser. Il met alors en action ce que l’on appelle la régénération active qui consiste à modifier l’injection d’essence pour faire monter le moteur en température. Pour faire simple, on envoie du carburant dans les gaz d’échappement pour qu’ils montent au-delà des 550 ° C requis.

Filtre à particules

Quand faut-il faire changer le filtre à particules ?

Certaines voitures sont équipées d’un témoin qui vous avertit lorsqu’il est temps de passer au garage pour un changement de FAP. En fonction des constructeurs, la durée de vie moyenne du filtre à particules varie de 80000 à 120000 Km.

Le fonctionnement du maître-cylindre de frein et les pannes pouvant survenir

Maitre cylindre neuf

Le maître-cylindre de frein fait notamment partie des éléments les plus importants du système de freinage avec le servofrein, les étriers de frein et le cylindre. Celui-ci est de forme cylindrique et s’actionne lorsque le conducteur appuie sur la pédale de frein.

Quel est le rôle du maître-cylindre de frein et comment fonctionne-t-il ?

Afin de ralentir ou d’arrêter la voiture, il est nécessaire d’appuyer sur la pédale de frein. Le maître-cylindre est l’élément principal du système de freinage permettant de procéder à ces deux opérations (ralentissement et arrêt). En effet, la pression exercée par le pied du conducteur sur la pédale de frein produit un mouvement qui est alors transformé en pression hydraulique par le maître-cylindre de frein. Celle-ci pousse alors le liquide de frein jusqu’aux étriers de frein (avant et arrière) grâce aux flexibles de frein qui sont des canalisations rigides et souples. On distingue deux types de maître-cylindre :

  • Le maître-cylindre simple circuit à trou de dilatation avec réservoir de compensation fixé sur un corps en fonte composé de 2 pistons avec coupelles d’étanchéité fonctionnant avec un seul circuit pour toutes les roues.
  • Le maître-cylindre tandem à double circuits avec réservoir de compensation fixé sur un corps en fonte composé de 2 pistons avec coupelles d’étanchéité fonctionnant avec deux circuits : circuit primaire avec piston directement commandé par la pédale de frein et circuit secondaire avec second piston commandé par un ressort et la pression hydraulique engendrée par le premier piston.

Durée de vie d’un maître-cylindre de frein, symptômes de dysfonctionnement et pannes engendrées

Maître cylindre usé

Selon les constructeurs, le maître-cylindre de frein n’a pas de durée de vie déterminée. Toutefois, ils conseillent un contrôle permanent du circuit de freinage ainsi que de la pression d’huile dans le circuit afin d’éviter qu’un problème survienne et finisse par causer un accident de la route en cas de défaillance du maître-cylindre de frein. Le dysfonctionnement de cet élément, qui est généralement une chute de pression, peut engendrer des conséquences majeures sur le véhicule, telles qu’un déséquilibre au moment du freinage ou tout simplement un freinage inefficace. Il faut savoir que le maître-cylindre de frein peut présenter de fuite sans que le conducteur le remarque. Concernant les symptômes d’une défectuosité de cet élément, on peut citer une pédale de frein spongieuse ou affaissée, une fuite du circuit hydraulique de freinage ou une pédale de frein difficile à enfoncer.

Le démontage et le montage d’un maître-cylindre de freindémontage maitre cylindre

Suivant les modèles de véhicules, le temps de remplacement d’un maître-cylindre de frein peut varier d’une à deux heures. D’ailleurs, sur certains véhicules, comme les monospaces, cet élément n’est pas très accessible. Cela peut alors prendre un temps supplémentaire puisque de nombreux accessoires sont à déposer avant de pouvoir y accéder.

Pour démonter correctement un maître-cylindre, il suffit de suivre la procédure suivante : vidange du liquide de frein, détachement des raccords rigides, dépôt des écrous du maître-cylindre de frein et de l’élément lui-même. Pour en remonter un neuf, il faut refaire la procédure indiquée précédemment, mais dans le sens inverse en terminant par un remplissage du circuit de frein par l’huile préconisé pour le véhicule.

Source photo : forums.peugeot309.net / Isma